Minuteman (ICBM) (Etats-Unis)

Caractéristiques LGM-30F Minuteman II et LGM-30G Minuteman III
Longueur : 18,20 m.
Diamètre : LGM-30F, 1,83 m ; LGM-30G, 1,85 m.
Poids : LGM-30F, 31 750 kg ; LGM-30G, 34 500 kg.
Tête : LGM-30F, 1 ogive de rentrée thermonucléaire de 1,2 Mt; LGM-30G, 3 ogives MIRV de 165 ou de 335 kt.
Portée : LGM-30F, 12 510 km ; LGM-30G, 14 000 km.
Coefficient d'erreur probable : LGM-30F, 370 m; LGM-30G, 280 m avec 1 ogive Mk 12 ou 220 m avec 1 ogive Mk 12A.
Système de lancement : silo durci, protégé contre les attaques préventives soviétiques.
Mode de lancement : à chaud.
Propulsion : solide.
Guidage : inertiel.

Sur les quatre versions auxquelles le missile balistique intercontinental Minuteman donna naissance, deux seulement - les Minuteman III - restent encore en service.
En fait, c'est en 1963 que le LGM-30A Minuteman I fit son apparition dans le Stratégie Air Command Missile Wing, un modèle d'une longueur supérieure et d'une portée plus im­portante, le LGM-30B Minuteman I, étant pris en compte par quatre autres wings formés à cette inten­tion, tandis qu'une sixième unité recevait, en 1966, le LGM-30F Minuteman II.
Mis en place en 1970, les Minuteman II et LGM-30G Minuteman III prirent la relève des deux autres versions de ce missile.
Version à trois étages du Minute­man I, le LGM-30F Minuteman II possède une portée supérieure à celle de son prédécesseur et com­porte un système de guidage amé­lioré, de même qu'un dispositif de sélection de huit objectifs, qui confère à son unique ogive de rentrée thermonucléaire Mk 11C une très grande précision. Nom­breux sont les missiles de ce type qui, au lieu de charges nucléaires, emportent des équipements de com­munications, si bien qu'en cas de conflit ou de crise les Etats-Unis seraient en mesure de disposer d'un ensemble de réseaux de transmis­sions capable de fonctionner même en environnement nucléaire.
Par rapport aux missiles précé­dents le LGM-30G Minuteman III met en ceuvre un troisième étage, auquel ont été apportées d'impor­tantes améliorations, avec notam­ment trois ogives MIRV en ce qui concerne la charge emportée, un moteur-fusée à propergol liquide Bell Aerosystem, de même que qua­tre fusées auxiliaires et six autres de stabilisation. L'ensemble de ces élé­ments est assujetti à un système de guidage inertiel mis au point par Rockwell International. Grâce à certains procédés de miniaturisa­tion, cette dernière, qui peut met­tre en oeuvre trois têtes nucléaires W78 de 335 kt possédant un coeffi­cient d'erreur probable amélioré, atteint un poids inférieur de 16 kg à celui de l'ogive Mk 12.
Aujourd'hui, il y a 450 missiles Minuteman III en activité réparti sur trois bases militaires. L'armée de l'air américaine prévoit d'utiliser les minuteman III jusqu'en 2040.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: