Ajax (Etats-Unis)

Caractéristiques Nike Ajax
Type : missile sol-air à longue portée.
Dimensions : longueur, 10,62 ; diamètre, 0,30 m; envergure, 1,22 m.
Poids au lancement : avec fusée d'appoint, 1 114 kg.
Portée : 40 km.
Ogives : à haute puissance explosive (à fragmentation et détonation commandée) de 5,400 kg, 55,300 kg et 81,200 kg.

Nike (ou plus exactement, Nikè) était le nom de la déesse de la victoire chez les Grecs de l'Antiquité, et c'est avec justesse qu'il fut choisi pour désigner le premier missile sol-air guidé à être entré en service. Pris en compte par l'US Air Force en décembre 1953 et installé sur de gigantesques emplacements en acier et en béton, il présentait peu de points communs avec les systèmes plus mobiles qui devaient lui succé­der. Bien qu'il soit devenu rapide­ment obsolète, l'Ajax représentait une remarquable réalisation techno­logique pour l'époque.
Conçu pour protéger, à partir de sites fixes, le territoire des Etats­Unis contre des attaques de bombar­dement, le Nike Ajax porta succes­sivement les désignations de SAM­A-7, M1 et MIM-3. S'ils n'étaient pas réellement protégés contre des atta­ques nucléaires, ses sites de lance­ment étaient construits avec la plus grande partie de leurs installations sous terre. A partir de 1956, l'acqui­sition des cibles de l'Ajax - assu­rée jusque-là par des radars Western Electric BTL - fut effectuée en liai­son avec le réseau SAGE censé détecter toute intrusion de l'espace aérien américain et commander la réponse appropriée (interception par un SAM ou par un avion).
Un radar de détection « transmettait » l'objectif à un radar de poursuite, lequel four­nissait toutes les informations relati­ves à la cible à l'ordinateur chargé de déclencher le lancement du mis­sile, lequel était ensuite guidé par le faisceau d'un second radar de pour­suite. Les deux faisceaux braqués sur la cible et le missile étaient amenés par l'ordinateur à un point de ren­contre correspondant à un point de la trajectoire potentielle de l'objec­tif, l'explosion de l'ogive du missile étant déclenchée lorsque ce dernier se trouvait juste au-dessous de la cible.
Doté d'ailes et - à l'avant - d'ailettes cruciformes, le Nike Ajax était propulsé par une fusée-moteur à propergol liquide Bell Aircraft développant une poussée de 1 180 kg pendant 21 secondes et - durant la phase initiale de son vol - par une fusée d'appoint empennée et lar­gable à propergol solide Hercules Powder Company, développant une poussée de 26800 kg pendant 25 se­condes. De 1958 à Novembre 1963, les missiles Ajax furent remplacés par les missiles de nouvelle génération Hercules. Au total 350 batteries et 13 714 missiles furent construit.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: