SA-3 « Goa » / S-125 Neva Pechora (Union Soviétique)

Caractéristiques SA-3 « Goa »
Type : missile sol-air semi-mobile de moyenne portée.
Dimensions : longueur, 6,70 m; diamètre, 0,45 m (missile) et 0,60 m (fusée d'appoint); envergure, 1,22 m (missile) et 1,50 m (fusée d'appoint).
Poids au lancement : 636 kg.
Performances : portée opérationnelle, entre 18 km et 30 km selon les versions; vitesse à l'extinction du groupe-moteur, Mach 3,5; altitudes opérationnelles limites, 1 500 m et 13 000 m.
Ogive : à haute puissance explosive de 60 kg, avec fusée de proximité.

Appartenant à la même génération que le SA-2 « Guideline » (dont il constitue un dérivé direct), le SA-3 « Goa » a été mis en service en 1961. Beaucoup plus petit que le « Guideline », le « Goa » est en même temps plus manoeuvrable. Ses premières versions utilisaient un système de radioguidage similaire et étaient tout aussi vulnérables aux contre-mesures électroniques que leur modèle. A l'instar du SA-2, le SA-3 est doté d'une fusée auxiliaire à propergol solide, son second étage (le groupe moteur) étant par contre alimenté également en propergol solide, à la différence de la fusée­moteur du « Guideline », à por­pergol liquide.
Bien qu'il constituât à l'origine un système mobile, le SA-3 s'est révélé peu maniable comparé à d'autres systèmes plus récents. De moins en moins employé par l'armée de terre, le « Goa » est en revanche encore utilisé par les forces de défense aérienne soviétiques (PV-O) pour la défense rapprochée des aérodromes.
Parmi les radars associés au « Goa » figurent le radar d'alerte avancée et de désignation de cible « Flat Face », qui bénéficie d'une portée de 250 km, et le radar de poursuite et de gui­dage « Low Blow » qui, avec une portée de 85 km, peut poursuivre jusqu'à six cibles à la fois tout en guidant deux missiles sur chaque cible. Optimisé pour la détection d'objectifs volant à basse altitude, le « Low Blow » est capable d'acqué­rir une cible à partir des seuls échos de sol.
Guidé par radiocom­mande, le missile proprement dit peut également être équipé d'une tête chercheuse radar semi-active pour son guidage dans la phase finale de sa trajectoire.
Le SA-3 fut utilisé pour la pre­mière fois dans les années soixante au Moyen-Orient, les contre-mesures mises au point par les Israéliens pour repousser les SA-2 s'avérant cepen­dant tout aussi efficaces contre le « Goa ». Ce dernier n'en constitua pas moins l'arme sol-air la plus uti­lisée par les nations arabes pendant la guerre du Kippour, en 1973, même s'il fut finalement éclipsé pen­dant ce conflit par le SA-6 « Gain­ful », beaucoup plus efficace.
Le S-125 a été retiré du service en Russie par des SA-10 et SA-12. Mais en 2000, La Russie a décidé de recycler les S-125 en les améliorant pour l'exporation et en devenant des Pechora. En 2001, la Pologne fit la même chose  sous le nom Newa SC.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: