Missile sol-air MIM-104 Patriot (Etats-Unis)

Caractéristiques MIM-104 Patriot
Dimensions : longueur, 5,18 m ; diamètre, 40,6 cm; envergure, 91,4 cm.
Poids de lancement : environ 998 kg.
Performances : vitesse, Mach 3; portée, 60 km ; plafond, 24 000 m.

Le Patriot est un missile sol air lourd à longue portée conçu pour atteindre tout aéronef, missile de croisière ou missile balistique, même ceux évoluant à très haute altitude. Il existe trois versions principales du lanceur Patriot : les PAC 1, 2 et 3. Ils constituent premier maillon de la défense anti aérienne américaine et ont été exportés notamment Allemagne, en Grèce, aux Pays Bas, en Arabie Saoudite, au Koweit et au Japon.
La première mission d'importance confiée aux Patriot eut lieu lors de la première guerre du Golfe. En effet, en 1991 Saddam Hussein disposait de nombreux missiles à longues portée soviétiques Scud et d'une aviation considérable. Mais ce furent surtout les Scud qui inquiétairent l'armée américaine et les pays voisins.
Pour parer à cette menace, un grand nombre de systèmes Patriot furent déployés en Arabie Saoudite pour protéger le pays et les troupes de la coalition. Israel bénéficia aussi grandement de cette couverture, car le dictateur irakien tira un nombre important de ses Scud sur les populations civiles de l'Etat hébreu pour inciter celui ci à entrer en guerre, ce qui aurait provoqué un conflit généralisé au Moyen Orient et mis en péril la région entière.
En six semaines d'affrontements, près de 160 Patriot furent tirés pour intercepter des attaques de Scud. Mais ils se révélèrent sérieusement en dessous des attentes américaines pour ce qui était de la destruction en vol de ces missiles.
En effet, si les Patriot remplirent bien leur role contre l'aviation, il en alla différemment contre les Scud. 70% de ces derniers furent réellement abattus en l'air dans le ciel saoudien, et seulement 40% au dessus d'Israel. Un grand nombre ne fut pas atteint ou bien frappé à une altitude beaucoup trop basse, ce qui représentait une menace pour les personnels au sol. Le programme Patriot fut donc l'objet de vives critiques à l'époque, mais il contribua malgré tout à limiter les effets des attaques des missiles irakiens.


Le Patriot PAC-1
Le Patriot est un système mobile de défense air sol à longue portée. Il est prévu pour pouvoir être rapidement déployé et peut rentrer dans un avion cargo américain C5. Au sol il est peut également être déplacé par un véhicule tracteur spécialement conçu. Cette première version est capable d'intercepter un avion ou un missile à longue portée jusqu'à 70km. Il dispose de plus d'une puissance charge militaire, qui ne laisse aucune chance à sa cible quand elle a été atteinte. La propulsion se fait grâce à un carburant solide spécial et la vitesse du missile dépasse Mach 3. Mais ces caractéristiques impressionantes engendrent un poids important, puisqu'un seul missile pèse 915kg, dont 90 d'ogive explosive. Cette variante a été conçue par la firme Raytheon mais n'est plus produite à ce jour et a été remplacée par le Patriot PAC-2.

Le Patriot PAC-2
Cette version du système sol air de Raytheon a été développée avec l'aide de firmes telles que Lockheed, Siemens ou Mitsubishi (ces deux dernières correspondant aux versions utilisées en Allemagne et au Japon). Elle n'apporte aucune innovation du point de vue du concept général de l'arme, mais constitue une modernisation appréciable du système Patriot. Sa principale amélioration comparé au PAC-1 est sa nouvelle portée : le PAC-2 est en mesure d'engager des cibles à près de 160km de distance sans que cet avantage n'ait été accompagné d'une augmentation du poids du missile, puisque celui ci a même été réduit d'une quinzaine de kilos. De même a t'il un plafond opérationnel très élevé, puisqu'il se situe à 24.000m d'altitude, et sa vitesse atteint Mach5. Le Patriot PAC-2 a été adpoté en urgence dans l'armée américaine en 1990, alors que la guerre du Golfe et la menace des Scud irakiens se profilaient à l'horizon. Conscient de cela, l'état major demanda qu'on accélère le processus de mise en service de cette nouvelle version et de remplacement du PAC-1. Comme il a été dit dans l'introduction c'est cette variante qui protégea la coalition et Israel. Mais elle présenta un inconvénient majeur au niveau de l'interception des Scud malgré sa réussite contre les aéronefs. Il fut donc décidé de concevoir un nouveau Patriot plus adapté à ce type d'attaque, dont le nombre est promis à augmenter avec la prolifération actuelle en matière de missiles à longue rayon d'action (et le Scud n'est dans ce domaine qu'une munition rudimentaire et dépassée).

Le Patriot PAC-3
Le missile Pac-3 possède un design totalement différent de ses prédécesseur : Il est plus petit et plus véloce et à l'aide d'une nouvelle disposition de ses gouvernes sa manœuvrabilité a été augmenté. Le PAC-3 est également totalement différent de ses prédécesseur pour ce qui est de son système de guidage : il dispose pour la phase final de l'interception d'un radar actif ce qui lui permet de poursuivre la cible sans que le radar de poursuite ne puisse la suivre. Ce radar actif lui permet également d'apporter beaucoup plus rapidement des corrections à sa trajectoire le rendant ainsi d'avantage mortel. Enfin, sa charge peut être de deux types :
Dans le cas d'une interception de missile balistique, le missile emploie un "coup inexplosif pour tuer". Il dispose en effet d'une charge cinétique : une masse solide compact qui est destiné à percuté le missile à intercepter de plein fouet et le détruire par impact. Dans le cas d'un missile balistique une explosion de proximité serait inutile : un missile balistique se déplace à une vitesse plus élevé que le souffle d'une explosion, il faut donc percuter cette cible pour arriver à un résultat. Pour les objectifs plus lent, de plus grande dimension, ou évoluant à basse altitude (avion de combattant, missile de croisière, etc.) le Pac-3 est équipé d'une petite ogive explosive destinée à augmenter la létalité de l'ogive cinétique. Le Pac-3 est beaucoup plus précis que les patriotes précédents, et est capable de frapper-pour-tuer les missiles balistiques dans des conditions réelle. Sa portée utile avoisine les 60 kilomètres. A la différence de plusieurs missiles de par le monde qui déclenchent une explosion importante capable de détruire une cible sans toucher, le Patriot a été spécifiquement développé pour frapper sa cible : ce qui le rends parfaitement apte contre les missiles à trajectoires balistiques.

Le PAC-3 a été vendu en priorité à la Corée du Sud pour se protéger des hypothétiques missiles balistiques nord-coréen mais également pour renouveler leur stock vieillissant de PAC-1. Le Patriot devrait rester opérationnel dans l'US Army et l'OTAN jusqu'en 2012 ou il devrait être remplacé par le système de défense anti-aérien à moyenne portée développé par Raytheon (MEADS : Medium Extended Air Defense System)

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: