Missile sol-air SA-4 « Ganef » / 2K11 Krug (Union Soviétique / Fédération de Russie)

Caractéristiques SA-4 « Ganef »
Dimensions : longueur, 8,78 m; diamètre, 0,90 m; envergure, 2,60 m en queue et 2,30 m aux ailes.
Poids de lancement : 1 800 kg.
Performances : vitesse, Mach 2,5; portée, 72 km; altitude minimale d'intervention, 1 100 m; plafond, 2 400 m.

Le SA-4, appelé « Ganef » par les Américains, est un missile sol-air opérationnel à moyenne et grande altitude. Mis à l'étude vers la fin des années cinquante, il a fait sa pre­mière apparition publique sur la place Rouge de Moscou en 1964.
Le SA-4 équipait des brigades spéciales comptant trois bataillons chacune. Leur dotation comprennait trois batteries de « Ganef » et huit canons automoteurs ZSU-23-4 pour la défense antiaérienne rapprochée.
Chaque batterie revait trois lan­ceurs tractés SA-4, un radar « Pat Hand » et un radar « Thin Skin ». Le « Ganef » était normalement déployé très à l'arrière de la zone de conflit, ce qui s'inscrivait bien dans le concept soviétique de défense en profondeur : il s'agit, grâce à une utilisation conjointe de l'artillerie et des missiles, de couvrir tous les objectifs, quels que soient leur éloi­gnement et leur altitude.
Le transporteur-lanceur « Ganef » est un véhicule à chenilles dérivé du châssis du poseur de mine blindé GMZ qui a été par la suite adopté pour l'obusier automoteur M1973 de 152 mm. La platine hydraulique montée sur sa partie supérieure porte deux missiles, celui de gauche étant légèrement plus haut que celui de droite. Avant la mise en oeuvre, il est nécessaire de déverrouiller le dispositif d'arri­mage des missiles et d'enlever les protections qui recouvrent leurs buses et éjecteurs.
Le missile proprement dit pèse environ 1 800 kg. Il est équipé d'une tête explosive à fusée de proximité. Sa longueur est de 9 m pour un diamètre de 80 cm et une envergure de 2,60 m. En phase de lancement, il est propulsé par qua­tre moteurs-fusées montés à l'exté­rieur du fuselage qui sont éjectés à l'allumage du statoréacteur. Sa vitesse maximale est de Mach 2,5.
L'intervention du Ganef se déroule généralement de la façon suivante : un radar longue portée « Long Track », monté sur un trac­teur lourd d'artillerie AT-T modifié, détecte la cible et transmet ses informations à la batterie de SA-4 (ou, le cas échéant, de SA-6 « Gainful »), dont le système de guidage et de contrôle « Pat Hand » prend le relais. Quand l'appareil ennemi est à bonne portée et quand son altitude a été confirmée par le radar « Thin Skin », un « Ganef » est lancé et guidé jusqu'à l'objectif. La phase finale est de type semi­actif. Une balise radar à ondes continues montée sur l'un des aile­rons de queue du missile permet de suivre sa trajectoire sur le radar « Pat Hand »
Après le lancement des deux engins, la platine est rechargée au moyen d'une grue. Les véhicules d'approvisionnement utilisés, des camions de 4 t Ural-375 (6 x 6) transportent chacun un missile, si long qu'il dépasse largement le châssis.
Le SA-4 fut utilisé durant la guerre en Afghanistan (1979). L'armée polonaise a effectué des tests avec des SA-4 en septembre 2006. L'armée russe n'utlise plus de SA-4 et les 500 restant ont été retirés du service actif.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: