Notice: Undefined offset: 43 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Undefined offset: 43 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611
Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,
Dornier Do 18 (Allemagne) 
 
Dornier Do 18

Caractéristiques Dornier Do 18G-1 

Type : hydravion de reconnaissance maritime à moyen rayon d'action (équipage de 4 hommes).
Moteurs : 2 Junkers fume 205D Diesel de 12 cylindres en ligne à refroidissement par liquide de 880 ch.
Performances : vitesse maximale à 2 000 m, 266 km/h ; temps de montée à 1 000 m, 7 mn 48 s; plafond pratique, 4 200 m; distance franchissable maximale, 3 500 km.
Poids : à vide, 5 980 kg; maximal au décollage, 10 800 kg.
Dimensions : envergure, 23,70 m; longueur, 19,37 m; hauteur, 5,32 m; surface alaire, 98 m².
Armement : 1 mitrailleuse MG 131 de 13 mm à l'avant et 1 canon MG 151 de 20 mm dans la tourelle à moteur électrique située à mi-coque; possibilité d'emporter 4 bombes de 50 kg.

Le Dernier Do 18 fut la première adaptation militaire d'une série très réussie d'hydravions de l'entre­deux-guerres, qui avait démarré dans les années vingt avec le Dor­nier Wal, puis donné naissance aux avions postaux transatlantiques Monsun, Zyklon, Zephir, Pampero et Aeolus.

Propulsés par deux Jumo 205C Diesel à cylindres en ligne et refroidissement par liquide de 600 ch montés en tandem dans une nacelle placée sur l'aile, le Do 18D-1 et le Do 18D-2 commencèrent à faire leur apparition en 1938 et furent décla­rés opérationnels en septembre de la même année; la Luftwaffe prit alors l'habitude d'équiper de Do 18 la seconde Staffel de chaque Küs­tenflieqergruppe, les autres mettant généralement en ceuvre des hydra­vions à flotteurs Heinkel He 59. L'armement du Do 18 était constitué par une mitrailleuse de nez de 7,92 mm installée sur un affût exté­rieur et par une autre mitrailleuse de même calibre montée à mi­coque.

En 1939, une version plus puissante, désignée Do 18G-1 et dotée de deux Jumo 205D de 880 ch, entra en service; elle était armée d'une mitrailleuse lourde MG 131 de 13 mm placée à l'avant, dans le poste de tir extérieur, et d'une tou­relle à moteur électrique située au centre du fuselage et munie d'un canon MG 151 de 20 mm.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, les Do 18G équipaient les Küstenflie­qergruppen 106, 406 et 906; c'est d'ailleurs un appareil du 2./KüF1Gr 106 qui fut le premier avion alle­mand à être abattu par les Britanni­ques : le 26 septembre 1939, trois Do 18 suivaient des bâtiments anglais dans la mer du Nord, quand ils furent attaqués par neuf Black­burn Skua du Squadron 803; l'un des Dernier fut obligé d'amerrir et, après que son équipage eut été recueilli à bord d'un destroyer bri­tannique, il fut coulé à coups de canon. Au total, quarante-neuf Do 18G furent construits en 1940, mais la production fut arrêtée en septembre de cette même année, alors que moins de cent appareils, dont soixante-dix Do 18G, avaient été achevés.
Au moment de la bataille de France, six Staffeln volaient sur Do 18, mais en juin 1940 la plupart de ces avions furent retirés du service et convertis en appareils d'entraînement à double commande Do 18H et en avions de sauvetage en mer Do 18N-1.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: