Notice: Undefined offset: 43 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 43 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: 1939-1945 , Japon ,
Mitsubishi F 1 M (Japon) 
 
Mitsubishi F 1 M

Caractéristiques Mitsubishi F1M2

Type : biplace d'observation à flotteurs.
Moteur : Mitsubishi Hikari 1 en étoile de 820 ch.
Performances : vitesse maximale à 3 440 m, 370 km/h ; temps de montée à 5 000 m, 9 mn 36 s; plafond pratique, 9440 m; distance franchissable, 740 km.
Poids : à vide, 1930 kg; maximal au décollage, 2 550 kg.
Dimensions : envergure, 11 m; longueur, 9,50 m; hauteur, 4 m; surface alaire, 29,54 m².
Armement : 2 mitrailleuses fixes de 7,7 mm et 1 arme du même type sur affût mobile dans l'habitacle arrière; plus 2 bombes de 60 kg sous la voilure.

Équivalent japonais du Curtiss SOC Seagull américain, le biplan Mitsu­bishi F1M fut un appareil compact et aérodynamique dont le développe­ment débuta en 1934, deux années après celui de l'avion américain. Effectuant son vol initial en juin 1936, le F1M reflétait tous les efforts déployés par les techniciens nippons pour parvenir à une machine engen­drant la plus faible traînée possible.

De construction entièrement métalli­que, il était pourvu de montants de flotteurs et de mâts de cellule soi­gneusement carénés, les seuls élé­ments entoilés étant les gouvernes. Le premier prototype fit cependant preuve d'une certaine instabilité directionnelle et se comporta mal sur plan d'eau, ce qui amena Mitsubishi à lui substituer un modèle plus éla­boré, le F1M2, beaucoup plus per­formant dans tous ses aspects.

La production du nouvel avion débuta en 1938, et 524 exemplaires quittèrent les chaînes d'assemblage avant que la responsabilité de sa fabrication ne revienne au 21, arse­nal de l'aéronavale (Dai-Nijuichi Kaigun Kokusho) de Sasebo, où 590 autres machines furent montées. Dans l'intervalle, le F1M2 était entré en service sur les navires des clas­ses K-Maru (6 900 t) et S-Maru (7 200 à 8 300 t), en fait des bâti­ments de commerce transformés en transports d'hydravions. Ils équipè­rent également de nombreux cuiras­sés et croiseurs de la marine impé­riale nippone.

Portant le nom de code allié de « Pete », cet appareil prit part à la bataille de Midway, au cours de laquelle deux F1M2 furent lancés par le navire de bataille Kiris­himo. Les supercuirassés Yamato et Musashi disposèrent chacun de plu­sieurs « Pete » dont la mission essen­tielle consista à régler le tir de leur armement principal, constitué de pièces de 460 mm, lors de la bataille aéronavale des Mariannes. Le Mu­sashi allait succomber sous les bombes et les torpilles américaines dans la mer de Sibuya, tandis que le Yamato, engagé dans une mis­sion-suicide à Okinawa, devait être envoyé par le fond le 7 avril 1945.

Le « Pete » n'en fut pas moins uti­lisé de manière intensive sur toute l'étendue du Pacifique, accompa­gnant chaque opération amphibie menée par les Japonais, réglant le tirde l'artillerie navale avant chaque action, fournissant éventuellement une couverture de chasse à la flotte et étant même employé comme bom­bardier en piqué à certaines occa­sions. Il exécuta aussi des escortes de convois de ravitaillement au milieu de la guerre.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: