Tagged under: 1939-1945 ,

Fairey Seafox
 

Fairey Seafox (Grande Bretagne)

Caractéristiques Fairey Seafox
Type : biplace de reconnaissance léger à flotteurs.
Moteur : Napier Rapier VI en ligne de 395 ch.
Performances : vitesse maximale à 1 785 m, 200 km/h ; temps de montée à 1525 m, 10 mn 24 s; plafond pratique, 3355 m; distance franchissable, 710 km.
Poids : à vide, 1725 kg; maximal au décollage, 2 460 kg.
Dimensions : envergure, 12,19 m ; longueur, 10,81 m; hauteur, 3,68 m; surface alaire, 40,32 m².
Armement : possibilité d'emporter 1 mitrailleuse de 7,7 mm sur affût dans l'habitacle arrière; quelques avions reçurent des râteliers sous voilure pour des fusées éclairantes ou 4 bombes de 9 kg.

Conçu en réponse à une spécifica­tion de 1932, le Fairey Seafox vola pour la première fois, sous forme d'un prototype, le 27 mai 1936. Cette machine avait été réalisée en vue de servir à bord des croiseurs de la Royal Navy chargés de la protection des navires de commerce britanni­ques, en luttant contre les bâtiments de surface ennemis et contre les for­ceurs de blocus.
Équipé de deux flotteurs dont les montants étaient renforcés par des haubans croisil­lonnés, le Seafox était incapable d'emporter une torpille (il était pres­que deux fois plus léger que le Swordfish) et son rôle était essentiel­lement passif. Il était en effet destiné à régler le tir des croiseurs sur les­quels il était embarqué si un bateau ennemi se présentait.
De construc­tion entièrement métallique, cet appareil avait un fuselage monoco­que, ses ailes et ses empennages étant revêtus de toile. Renforcé pour permettre son catapultage, il dispo­sait d'un équipage de deux membres : le pilote, prenant place dans un habitacle à l'air libre, et l'observa­teur, installé sous une verrière.
Soixante-quatre Seafox furent assemblés (K8569 à K8617 et L4519 à L4533), le premier d'entre eux étant livré à la Royal Navy le 23 avril 1937; ces hydravions servirent dans les Catapult Flights (escadril­les catapultées) 702, 713, 714, 716 et 718 et dans les Training Squadrons (squadrons d'entraînement) 753 et 754.
Chaque Catapult Flight entre­tenait un ou deux avions à bord des bâtiments formant la 3e escadre de croiseurs en Méditerranée, mais aussi dans la 9e escadre de croiseurs et dans la South American Division du South Atlantic Command.
Au début du conflit, trente-deux Seafox se trouvaient en mer avec la Royal Navy, la Royal Australian Navy, mais aussi la New Zealand Division de la Royal Navy.
Quand le cuirassé de poche Graf von Spee fut pris en chasse dans l'Atlantique Sud en novembre 1939, les Seafox furent constamment utili­sés par les croiseurs britanniques chargés de cette opération. L'un de ces appareils régla les tirs de l'HMS Ajax pendant la bataille du Rio de la Plata, et ce malgré de nombreuses difficultés dans la mise en œuvre des liaisons mer-air.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: