Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: 1914-1918 , Allemagne ,

AEG G (Allemagne)



Caractéristiques AEG G IV
Type : biplan de bombardement et de reconnaissance.
Moteurs : 2 moteurs à pistons en ligne Mercedes D.IV de 260 ch.
Performances : vitesse maximale en palier, 165 km/h; plafond pratique, 4 500 m; autonomie maximale, 5 h.
Poids : à vide, 2 400 kg ; maximal au décollage, 3 630 kg.
Dimensions : envergure, 18,40 m longueur, 9,70 m; hauteur, 3,90 m; surface alaire, 67 m².
Armement : 2 mitrailleuses Parabellum de 7,92 mm, 1 sur affût circulaire à l'avant et 1 sur rail à l'arrière.

L'aviation de bombardement apparut sur le front occidental dès le début de l'année 1915. C'est en effet à cette date que l'aéronautique militaire allemande mit sur pied ses premiers Kampfstaffeln (escadrilles de com­bat). Armés de plusieurs mitrailleu­ses, les appareils qui équipaient ces unités furent utilisés comme chas­seurs, jusqu'à ce que l'importance tactique et stratégique du bombarde­ment soit peu à peu reconnue. C'est en 1915 que les premiers bombar­diers bimoteurs AEG firent leur apparition. Le premier d'entre eux, l'AEG G I, était propulsé par deux Mercedes D.I de 75 kW (100 ch). Cet appareil devait se révéler sous­motorisé : près de deux fois plus lourd que l'AEG C IV, il était équipé de propulseurs plus puissants de seu­lement 24 % par rapport à ceux de son prédécesseur. AEG renonça à le construire en série.

Le G II, qui apparut au milieu de l'année 1915, était à peine plus grand que le G I, mais disposait de deux Benz Bz. III de 112 kW (150 ch). Il ne fut assemblé qu'en une quinzaine d'exemplaires, tout comme son successeur, le G III.
Le G IV n'entra en service qu'à l'automne 1916. A l'instar de ses pré­décesseurs, il comportait une struc­ture constituée de tubes d'acier et entoilée. Les trois habitacles commu­niquaient entre eux, ce qui permet­tait aux aviateurs de changer de place en plein vol lorsque les cir­constances l'exigeaient. Son princi­pal point faible concernait son auto­nomie, limitée à cinq heures avec un équipage de trois membres et une charge de bombes standards de 400 kg.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: