Imprimer
Catégorie : Bombardiers 1914-1918
Affichages : 1739
Tagged under: 1914-1918 , Royaume Uni ,

Vickers F. B.27 Vimy (Royaume-Uni)

Caractéristiques Vickers Vimy Mk II
Type : bombardier lourd.
Moteurs : 2 moteurs à pistons Rolls-Royce Eagle VIII en V de 360 ch.
Performances : vitesse maximale au niveau de la mer, 165 km/h; plafond pratique, 2 135 m; distance franchissable, 1 448 km.
Poids : à vide, 3 220 kg; maximal au décollage, 4 935 kg.
Dimensions : envergure, 20,75 m; longueur, 13,27 m; hauteur, 4,76 m; surface alaire, 122,44 m².
Armement : 2 mitrailleuses Lewis de 7,7 mm montées sur affûts Scarff à l'avant et au centre du fuselage, et 1 charge de bombes maximale de 1 125 kg (sur râteliers externes).

Testé en vol pour la première fois le 30 novembre 1917, le prototype du bombardier Vickers F.B.27 Vimy avait été conçu, à l'instar du De Havilland D.H.10 Amiens et du Handley Page V/1500, en vue de donner à la RAF des appareils capa­bles d'accomplir des missions de bombardements stratégiques sur les cités industrielles allemandes. Bien que quelques-uns de leurs exem­plaires eussent été livrés - à titre symbolique - à des unités basées en Grande-Bretagne ou en France avant l'armistice du 11 novembre 1918, aucun de ces avions ne fut employé au combat pendant la Première Guerre mondiale. Bien que le F.B.27A Vimy Mk II eût été com­mandé en un grand nombre d'exem­plaires, l'arrêt des hostilités entraîna une résiliation des contrats, ce qui limita finalement à 230 le nombre des machines assemblées. Ce ne fut pas avant le mois de juillet 1919 que le Vimy entra pleinement en service au sein de la RAF, pour équiper plu­sieurs squadrons basés au Moyen­Orient et en Grande-Bretagne.

L'avion resta en première ligne jusqu'à son remplacement par le Vic­kers Virginia, au cours des années 1924-1925.
Le Vimy est entré dans l'histoire de l'aviation grâce aux nombreux raids auxquels il prit part, tels que la traversée de l'Atlantique Nord par Alcock et Brown, la première liaison Grande-Bretagne-Australie par Ross et Keith Smith, et la tentative pour joindre la Grande-Bretagne et l'Afri­que du Sud par Van Ryneveld et Brand - tentative qui s'acheva à bord d'un DH.09.