Tagged under: 1939-1945 , Russie ,
Lavochkin La-5

Lavochkin La-5 et La-7 (Union Soviétique) 

Caractéristiques Lavochkin La-5FN
Type : chasseur bombardier monoplace.
Moteur : Shvetsov M-82FN (Ash-82FN) en étoile à refroidissement par air développant 1 650 ch (1 230 kW).
Performances : vitesse maximale à 5 000 m, 647 km/h ; temps de montée à 5 000 m, 4 mn 42 s; plafond pratique, 1 000 m; rayon d'action, 700 km.
Poids : à vide, 2 800 kg ; maximal au décollage, 3 360 kg.
Dimensions : envergure, 9,80 m; longueur, 8,67 m; hauteur, 2,54 m; surface alaire, 17,59 m².
Armement : 2 canons ShVAK de 20 mm; 4 roquettes RS-82 de 82 mm ou 4 bombes de 150 kq ; des appareils plus récents reçurent 2 canons NS de 23 mm.

Conçus par Syemyon Lavochkin, le Lavochkin La-5 et le La-7 ont figuré parmi les meilleurs chasseurs sovié­tiques construits durant la guerre. Leur ossature simple, en grande partie en bois, facilitait la produc­tion en série, et leurs moteurs en étoile à refroidissement par air sim­plifiait l'entretien pendant l'hiver russe.

Développé en 1940 et 1941 à par­tir du La-GG-1 et du La-GG-3, le La-5 fut homologué en mai 1942 et plus de mille appareils sortirent des chaînes d'assemblage au cours des six premiers mois. Malgré quelques ennuis, au début, avec le moteur M-82 installé trop en avant, le La-5 fut mis en service à l'automne de  1942.

L'appareil connut son baptême du feu durant la campagne de Stalingrad, qui débuta au mois de novembre de cette année-là. Le La-5 fut surtout un chasseur fort capable de rivaliser, à moins de 3 700 m environ, avec les Focke Wulf Fw 190 et les Messerschmitt Bf 109. Grâce à ses bonnes performan­ces à faible altitude, on décida de l'employer dans un rôle d'attaque au sol pendant la bataille de Koursk. Au moins deux régiments de La-5 mis en oeuvre comme avions antichars utilisèrent des roquettes et des bombes à charge creuse, particulièrement efficaces contre les quelques blindés ennemis encore en service. Le La-5FN fut la sous-variante la plus utilisée.

Vers le milieu de 1944, une nou­velle version, le La-7, fit son appa­rition. Elle comportait de nombreu­ses modifications, telles que des emplacements améliorés pour les admissions de refroidissement de l'huile et des retouches du profil de l'habitacle. Néanmoins, malgré ces améliorations, la production du La-5FN ne fut pas interrompue. Le La-7 assurait la couverture aérienne des La-5FN qui attaquaient au sol les objectifs militaires allemands. Presque tous les pilotes soviétiques célèbres, parmi lesquels figurent les colonels généraux Ivan Kojedub (qui descendit 62 appareils alle­mands y compris un Jet Me 262) et Aleksandr Pokryshkin (59 victoires) volèrent à bord des La-5 et des La-7. Ces deux hommes furent les seuls pilotes à être décorés de l'étoile d'or de l'Union soviétique à trois reprises.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: