Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,

Junkers Ju 88 et Ju 188 (Allemagne)

Caractéristiques Junkers Ju 188E-2
Type : bombardier torpilleur quadriplace.
Moteurs : 2 BMW 801D en étoile à refroidissement par air de 1 700 ch.
Performances : vitesse maximale à 6 000 m, 500 km/h; temps de montée à 6 000 m, 17,6 mn; plafond pratique, 9 300 m; distance franchissable normale, 1 950 km.
Poids : à vide, 9 860 kg ; maximal au décollage, 14 470 kg.
Dimensions : envergure, 22 m; longueur, 14,90 m; hauteur, 4,44 m; surface alaire, 56 m².
Armement : 2 mitrailleuses de 13 mm dans les postes de tir avant et dorsal; jusqu'à 3 000 kg de bombes ou 2 torpilles LT lb de 800 kg sous les ailes.

Comme le Heinkel He III, dont les performances dans le domaine des opérations maritimes correspondaient à peu près à celles du Vickers Wel­lington de la RAF, le lunkers Ju 88 était le contemporain et l'équivalent approximatif du Bristol Beaufighter du Coastal Command.

Cependant, alors que ce dernier avait été conçu dès l'origine pour être un chasseur, le Ju 88 était avant tout un bombar­dier qui fut amené par la suite à opé­rer comme chasseur de nuit et de pénétration.
Les Ju 88 exécutèrent des missions d'attaque antinavire dans le cadre de Kampfgeschwader spécialisés (et no­tamment du KG 30) dès l'époque de la campagne norvégienne d'avril 1940, bien que les appareils eux-mêmes soient des bombardiers Ju 88A stan­dard. Ce furent également des Ju 88 appartenant au KG 30 qui obtinrent des résultats si impressionnants contre les navires britanniques lors de la campagne grecque de 1941 : au cours d'une attaque menée par le 7./KG 30 sur les approches du port du Pirée, les bombes du Hauptmann Hajo Herrmann touchèrent le cargo Clan Frazer qui, rempli d'explosifs, sauta en détruisant dix autres bâti­ments. Peu après, le KG 30 fut envoyé au nord de la Norvège pour opérer contre les convois du cap Nord qui naviguaient entre l'Islande et les ports soviétiques.

Bien qu'aucune version du Ju 88 n'ait été spécifiquement destinée à remplir des fonctions antinavires, le Junkers Ju 188, avion qui avait fait l'objet de modifications considérables et dont la réalisation était en bonne voie à la fin de l'année 1942, donna lieu à plusieurs modèles de bombar­diers torpilleurs.

La première variante, le Ju 188E-2, pouvait emporter deux torpilles de 800 kg sous la voilure, et certains appareils déployaient également le radar de surveillance maritime FuG 200.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: