Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: 1939-1945 , Royaume Uni ,

De Havilland Mosquito (Royaume-Uni)

Caractéristiques de Havilland Mosquito FB.Mk VI
Type : chasseur d'attaque antinavire biplace.
Moteurs : 2 Rolls-Royce Merlin XXI de 12 cylindres en ligne à refroidissement par liquide de 1 230 ch.
Performances : vitesse maximale à 3 962 m, 612 km/h ; temps de montée à 4 572 m, 7 mn; plafond pratique, 10 972 m; distance franchissable normale, 2 092 km.
Poids : à vide, 6 486 kg; maximal au décollage, 10 115 kg.
Dimensions : envergure, 16,51 m; longueur, 12,34 m; hauteur, 4,63 m; surface alaire, 40,41 m².
Armement : 4 canons de 20 mm et 4 mitrailleuses de 7,7 mm dans le nez; charge offensive composée soit de 2 bombes de 227 kg et 8 roquettes de 76,2 mm, soit de 4 bombes de 227 kg.

De façon très similaire au Beaufigh­ter, qui entra en service dans le Coastal Command comme chasseur spécialisé dans les attaques antina­vires, le célèbre de Havilland Mos­quito se révéla extrêmement efficace dans ce type de fonction, pour lequel il fut principalement armé de roquet­tes et de bombes. Une variante lance-torpilles était en train d'être mise au point quand la guerre se termina.

Ce ne fut qu'après le développe­ment de l'excellente version de chasse de nuit du Mosquito (qui embarquait à la fois des canons et des bombes en soute) que le Mos­quito FB.Mk VI fut choisi pour opérer dans le cadre du Coastal Command et que des essais furent réalisés à Boscombe Down avec un appareil pourvu de huit roquettes de 76,2 mm fixées sous les ailes. En plus des quatre canons de 20 mm et des quatre mitrailleuses de 7,7 mm mon­tés dans le nez, le Mosquito FB. Mk VI pouvait emporter deux bombes de 227 kg à ailettes courtes à l'arrière de la soute à bombes; les machines ultérieures furent renforcées afin de pouvoir remplacer les roquettes pla­cées sous la voilure par deux autres engins de 227 kg.

A la suite des succès remportés en 1943 par les escadres d'attaque anti­navire volant sur Beaufighter, une formation similaire de Mosquito fut mise sur pied à Banff, en Écosse, avant la fin de cette même année. Le Squadron 333 (norvégien) fut le pre­mier à recevoir, en novembre, le Mosquito FB.Mk VI; le mois suivant, ce modèle équipa le Squadron 248, puis, en juin 1944, le Squadron 235.

Bien qu'il n'ait pas été d'une grande valeur opérationnelle, il faut aussi men­tionner le Mosquito FB. Mk XVIII, avion d'attaque antinavire qui possédait un unique canon Molins de 57 mm ins­tallé dans le nez. Doté de cet arme­ment, un Mosquito FB.Mk VI converti quitta le sol pour la première fois le 25 août 1943, suivi de vingt-sept appareils de série qui entrèrent en service dans le Squadron 248 basé à Banff au mois de janvier 1944.

Des détachements furent envoyés au sud pour des opérations de patrouille au­dessus de la Manche, et, le 25 mars, un pilote de Mosquito FB.Mk XVIII attaqua un U-Boote (sous-marin alle­mand) au large des côtes françaises et déclara l'avoir coulé. Le canon Molins, qui pesait plus de 900 kg, n'était cependant pas considéré comme une arme satisfaisante dans la mesure où son recul provoquait constamment des dégâts structuraux dans la pointe avant du Mosquito.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: