Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,

Fieseler Fi 103R Fieseler Fi 103R Reichenberg IV. (Allemagne)  

Fieseler Fi 103R

Caractéristiques Fi 103R-IV 

Type : bombe volante pilotée monoplace.
Moteur : pulsoréacteur Argus 109-014 de 350 kgp.
Performances : vitesse maximale au niveau de la mer, 650 km/h; autonomie (limitée par la durée de fonctionnement du pulsoréacteur).
Poids : au moment du l-sncement, 2 180 kg.
Dimensions : envergure, 5,71 m; longueur, 8 m; diamètre maximal. du fuselage, 0,83 m. Charge offensive : 850 kg.

Parmi les projets désespérés étudiés en Allemagne quand la défaite était proche se trouve le Fieseler Fi 103R, une version pilotée de la bombe volante Fieseler Fi 103 propulsée par un pulsoréacteur Argus. La production en série de cet engin débuta en juin 1944 en vue d'une campagne contre le sud de l'Angle­terre. 

La Luftwaffe projeta sérieuse­ment de lancer le Fi 103R à partir d'un avion transporteur ; mais les Allemands, contrairement aux Japo­nais, désiraient qu'une fois la bombe lâchée au-dessus de la cible le pilote puisse sauter en parachute. Toutefois, les chances de survie du pilote étaient extrêmement réduites, car l'habitacle se trouvait juste en dessous de l'entrée d'air.

Au total, les Allemands ont fabri­qué cent soixante-quinze exemplai­res du Fi 103R, dont le programme avait reçu le nom de code de Rei­chenberq. Les R-I, R-II et R-III étaient des versions d'essai et d'entraînement. Seul le R-IV était destiné à être opérationnel. Les vols d'entraînement furent effectués par des pilotes de l'escadrille Rechlin, mais après deux accidents, les essais furent confiés aux pilotes de la DFS Hannah Reitsch et Heinz Kensche.

L'appareil était très maniable en vol, mais à l'atterris­sage il était dangereux en raison de ses moyens de contrôle rudimentai­res et de sa trop grande vitesse. Le programme Reichenberg fut finale­ment abandonné, le haut comman­dement refusant de le prendre au sérieux.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: