Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,

Bachem Ba 349 Natter (Allemagne)

 Bachem Ba 349 Natter

Caractéristiques Type : intercepteur monoplace à éléments non récupérables. 

Moteurs : 1 moteur-fusée Walter 109-509A-2 à carburant liquide de 1 700 kgp (durée de fonctionnement, 70 s) et 4 fusées Schmidding 109-533 à carburant solide, largables, fournissant 1 200 kgp (durée de fonctionnement, 10 s).
Performances : vitesse maximale au niveau de la mer, 800 km/h; vitesse ascensionnelle, 11 140 m/mn ; plafond pratique, 14 000 m; rayon d'action, 40 km.
Poids : 2 200 kg. Dimensions : envergure, 3,60 m;  longueur, 6,10 m; surface alaire, 2,75 m².
Armement : 24 fusées Fôhn de 73 mm non guidées dans le nez.

Le Bachem Ba 349 Natter fait partie de ces curiosités imaginées par les Allemands à la fin de la guerre. C'était un missile piloté, à décol­lage vertical et partiellement réutili­sable après l'emploi. Le projet fut réalisé sous la direction d'Erich Bachem. Il s'agissait d'un petit appareil construit avec des éléments en bois rivés et vissés, propulsé par un moteur-fusée Walter 109-509A-2, à carburant liquide, placé à l'inté­rieur du fuselage. Ce moteur était du même type que celui du Mes­serschmitt Me 163. Pour le décol­lage, le moteur était assisté de qua­tre fusées Schmidding à carburant solide qui, avant d'être larguées, fournissaient à l'appareil une pous­sée totale de 4 800 kg pendant dix secondes. 

L'objectif poursuivi par les Allemands était de lancer le Natter à l'approche des bombar­diers alliés. Le pilote devait alors sélectionner ses cibles et tirer sa batterie de vingt-quatre roquettes Fôhn non guidées de 73 mm. Le pilote larguait alors le cône avant du fuselage et se préparait à sauter en parachute. Les restes de l'appa­reil, descendant également en para­chute, étaient récupérés.
Lors des premiers lancements d'un Natter avec pilote (en février 1945), l'habi­tacle se détacha, provoquant la mort du pilote Lothar Siebert.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: