AA-6 « Acrid » / Bisnovat R-40 (Union Soviétique / Fédération de Russie)

Caractéristiques AA-6 « Acrid »
Dimensions : longueur, 5,80 m (version IR) et 6,29 m (version SARH); diamètre du fuselage, 0,40 m; envergure, 2,25 m.
Poids de lancement : 750 kg (version IR) et 800 kg (version SARH).
Performances : vitesse maximale, Mach 4,5; portée, 25 km (version IR) et 70 km (version SARH).
Charge militaire : 90 kg d'explosifs HE à fragmentation avec fusées de contact et de proximité.

Conçu au début des années soixante et livré à l'aviation soviéti­que une dizaine d'années plus tard, le missile à carburant solide AA-6 « Acrid » est spécialisé dans la des­truction à longue portée de bom­bardiers évoluant à moyenne ou haute altitude. Compa­rable dans son fonctionnement au Phoenix américain, il arme les intercepteurs Mikoyan-Gurevich MiG-25 « Foxbat », capables d'at­teindre Mach 2,8.
L'emport nor­mal est de quatre missiles (deux modèles SARH fixés à l'extrémité des ailes et deux modèles IR arri­més plus près du fuselage). En configuration SARH, la cible est illuminée par le radar de l'appareil porteur, et le guidage en phase de croisière est assuré par un dispositif à inertie ou par un pilote automa­tique. Conformément à la tactique adoptée par les Soviétiques, le tir se fait normalement par deux « Acrid » (un modèle IR suivi d'un modèle SARH), de façon à augmen­ter les chances de réussite.
Le AA-6 a fait l'objet de ventes au profit de pays déjà équipés de l'intercepteur « Foxbat-A » : l'Algérie, l'Irak, la Libye et la Syrie. Les chasseurs russes n'ont pas eu à tirer des R-40, en revanche il fut utilisé par d'autres pays dont l'Irak et probablement la Syrie et la Libye. Les MiG-25 irakiens ont réussi à abattre un F/A-18C américain en 1991 et un drone de reconnaissance MQ-1 Predator en 2002.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: