Tagged under: 1939-1945 , Etats Unis ,

Fusil, Calibre 30, Modèle 1903 (Etats Unis)

Image

Caractéristiques
M 1903 A1
Calibre : 7,62 mm.
Longueur : 1,10 m.
Longueur du canon : 610 mm.
Vitesse initiale : 855 m/s.
Capacité du chargeur : 5 cartouches.

En 1903, l'armée américaine décida de remplacer le fusil Krag­Jorgensen par un fusil inspiré du Mauser. Connu officiellement sous la désignation de US Magazine Rifle, Calibre 30, Modèle 1903 (ou M 1903), il finit par ne plus être appelé que le Springfield, du nom du fameux arsenal qui le fabriqua d'abord. Conçu pour servir à l'infanterie aussi bien qu'à la cava­lerie, il était beaucoup plus court que les fusils de son époque, mais il se présentait sous la forme d'une arme attrayante et bien équilibrée qui confirma ses qualités de fusil de guerre dont la précision était parti­culièrement appréciée.


Dès le début de la mise en fabri­cation du M 1903, sa munition à ogive arrondie fut remplacée par une munition à balle pointue. On l'appelait en général 30-06 (trente­zéro-six) car il s'agissait d'une car­touche de 7,62 mm (0,30 pouces) adoptée en 1906. Elle resta la muni­tion de l'armée américaine pendant de longues années et elle l'est tou­jours. Les Américains se servirent du fusil M 1903 pendant toute la Première Guerre mondiale et, en 1929, ils lui adaptèrent une sorte de poignée de pistolet qui en facilitait le pointage, pour en faire le M 1903 A1. Ils fabriquèrent ensuite le M 1903 A2, qu'ils introduisaient dans le tube des canons d'artillerie côtière et utilisaient pour effectuer des tirs d'instruction sur ces armes lourdes aux moindres frais.


En 1941, au moment de leur entrée en guerre, les Américains ne disposaient pas de fusils Garand Ml en quantité suffisante si bien qu'il leur fallut reprendre la production du M 1903 dénommé alors M 1903 A3. Cette nouvelle version modifiée pour tenir compte des méthodes modernes de fabrication industrielle restait encore d'une bonne facture.

Certaines pièces étaient embouties au lieu d'être usinées, mais la prin­cipale modification concernait les appareils de pointage dont la posi­tion initiale au-dessus du canon avait été décalée vers l'arrière, au niveau de la boîte de culasse.


La seule autre version du M 1903 (excepté les fusils de compétition) fut le M 1903 A4. Il s'agissait d'une arme pour tireur d'élite équipée d'une lunette de visée Weaver, spé­cialisée au point qu'elle ne portait plus d'appareils de pointage classi­ques. Un grand nombre de M 1903 A4 étaient encore en service au moment de la guerre de Corée en 1950.


Plusieurs armées alliées utilisè­rent le M 1903 au cours de la Seconde Guerre mondiale, et, en particulier, les forces américaines débarquées en Normandie le jour J du mois de juin 1944. Le Spring­field passa alors à diverses unités de la Résistance, en France et ail­leurs, et il devint pratiquement l'arme standard des troupes disper­sées dans les îles du Pacifique. En 1940, le Royaume-Uni en reçut pour équiper les régiments de la Home Guard à tel point que sa pro­duction fut reprise pour compenser la commande britannique, satisfaite par prélèvement effectué sur les besoins américains.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: