Model 1903 Springfield (Etats-Unis)

M1903 Springfield

Caractéristiques
M1903
Calibre : 7,62 mm.
Longueur : totale, 1,09 m; canon 0,61 m.
Poids : 3,940 kg.
Vitesse initiale : 853 m/s.
Chargeur : 5 cartouches.

Auteur : Pierre Lorain

Considéré par les spécialistes mondiaux comme le fusil de guerre à verrou le plus achevé, par les tireurs comme l'arme réglementaire la plus précise, le fusil américain Springfield est relativement mal connu chez nous bien qu'il ait été utilisé au cours des deux guerres mondiales par les forces armées des Etats-Unis. Son histoire commence avec les dernières années du XIXe siècle, elle se termine avec l'avènement de l'ère atomique.  

Voici ce qu'en pouvait connaître un Français, vers 1910, en consultant le Grand Larousse illustré : C'est en 1892 que les Américains, qui s'étaient penchés depuis quelques an-nées sur les formules chimiques sus-ceptibles de leur fournir une poudre sans fumée nationale, obtinrent un combustible adéquat leur permettant de s'attaquer au problème des armes à répétition de petit calibre à tir tendu. Leurs experts avaient reconnu, pour son usage dans de telles armes, la su¬périorité du fameux verrou européen sur tous les autres systèmes "à bloc". A la suite d'essais systématiques pra-tiqués avec les nouveaux fusils qui équipaient alors les principales puis-sances européennes, ils choisirent le fusil dano-norvégien "Krag-Jorgensen", adopté en 1889 par le Danemark, comme étant l'arme qui convenait le mieux au service des U.S.A. L'arme initiale, après avoir reçu quel-ques modifications mineures, devint ainsi le premier fusil réglementaire américain à répétition de petit calibre. Le calibre adopté fut celui de .30 (7,62 mm), contre 8 mm pour le mo-dèle d'origine.

En 1898, lors de la courte guerre his-pano-américaine, les troupes des Etats-Unis eurent la désagréable surprise de s'apercevoir que leurs adversaires latins étaient équipés d'une arme très récente : le "Mauser espagnol" modèle 1893 de calibre 7mm, arme qui surclassait le "Krag" de façon très nette, tant sur le plan de la rapidité du tir que de la tension de trajectoire. Ce "Mauser" de type militaire, fabri¬qué pour le gouvernement espagnol par la firme allemande "Ludwig Loewe", était pratiquement identique, au calibre près, au "Mauser" qui venait d'être adopté par l'Allemagne sous le nom de "Gewehr 98".
Les Américains, en raison de leur pragmatisme bien connu, choisirent aussitôt d'abandonner l'arme qu'ils avaient adoptée seulement six ans auparavant pour se tourner vers une arme donnant des résultats au moins égaux à ceux offerts par le "Mauser espagnol" de 1893.
En 1900, un premier fusil expérimental fut essayé : c'était une arme longue d'infanterie à verrou Mauser et magasin Mannlicher avec un système d'arrêt de magasin, pouvant contenir 5 cartouches à bourrelet en ligne. Le magasin en tôle faisant saillie sous le fût, en avant du pontet, fut critiqué par la commission d'examen, de même que l'utilisation de cartouches à bourrelet susceptibles d'entraîner des enrayages.
Il fut en conséquence décidé d'abandonner ce modèle expérimental et de mettre aux essais une arme similaire au Mauser allemand et acceptant des cartouches à gorge. Ce second modèle, présenté en 1901, correspondait à ces desiderata ; il était muni d'une longue baïonnette-aiguille rentrant sous le fût et terminée par une pointe tranchante en forme de trocart de chirurgien. C'était une reprise en compte de la baïonnette déjà en service depuis 1889. La vitesse initiale obtenue avec la nouvelle cartouche à gorge était de 700 mètres à la seconde contre 610 m/s pour le fusil "Krag-Jorgen-sen". Le calibre de .30 était conservé.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: