Tagged under: 1939-1945 , Suède ,

Modèle 1934 de 75 mm, Bofors
(Suède)
Caractéristiques Modèle 34
Calibre : 75 mm.
Longueur : totale, 1,80 m; du canon, 1,58 m.
Poids : en action, 928 kg.
Pointage en site :- 10° à + 50°.
Pointage en azimut : 8°.
Vitesse initiale : 455 m/s.
Portée maximale : 9 300 m.
Poids du projectile : 6,590 kg.

Le Bofors 75-mm Modèle 34 fut originellement mis au point et vendu comme canon de montagne par la firme suédoise Bofors, au cours des années vingt. Les surplus de la Grande Guerre submergeaient alors le monde entier, mais une arme spécialisée comme celle-là pouvait encore espérer trouver preneur. Solide et bien conçue, fabriquée, comme tous les produits de l'usine que la compagnie possédait à Karlskroqa, avec des matériaux de première qualité, d'une finition remarquable, elle ne tarda pas à intéresser les Pays-Bas.

Il peut paraître surprenant qu'une nation dont le relief est si plat puisse avoir besoin d'un canon de montagne, mais à dire vrai, les Hollandais comptaient le mettre en couvre à l'autre bout du monde, dans leurs possessions coloniales du Pacifique. Ils maintenaient alors d'importantes forces dans ce qui constitue aujourd'hui l'Indonésie, et le terrain, qui y est soit accidenté, soit envahi de végétation, rendait nécessaire, dans les deux cas, une artillerie de montagne.

Le modèle Bofors paraissait conve¬nir parfaitement, et les Pays-Bas en acquirent un grand nombre. L'arme pouvait être fragmentée en huit fardeaux, transportés par des mules munies de harnais spéciaux ; en temps normal, toutefois, quatre chevaux la tiraient, tandis que six mules les suivaient, porteuses de munitions et de pièces. Les servants allaient à pied. Les Bofors étaient encore en service lorsqu'éclata la Seconde Guerre mondiale; ils jouèrent leur rôle au moment de l'invasion japonaise, avant de tomber aux mains des vainqueurs du jour. Ceux-ci s'en emparèrent et en firent usage jusqu'à épuisement des munitions.

Peu avant 1939, la Turquie en acquit également quelques-uns, mais le principal client fut la Belgique, qui, elle non plus, ne semblait pas devoir recourir aux services d'une artillerie de montagne. Bofors produisit pour elle une version spéciale, le canon de 75, modèle 1934. Il devait être utilisé par les troupes belges massées le long des frontières dans la région des Ardennes.

Comme l'endroit était assez bien des¬servi par des routes et des chemins, le modèle démontable ne s'imposait pas, et le Modèle 34 fut conçu comme une arme d'un seul tenant : une partie de l'affût pouvait simple¬ment se replier vers le haut afin de diminuer la longueur de l'engin lors de son remorquage.

Il n'eut guère l'occasion de faire ses preuves, car, lorsque les Allemands envahirent le pays en mai 1940, ils eurent tôt fait de prendre la région où les Bofors étaient entreposés et s'en emparèrent, les désignant au passage 7,5-cm Gebirgshausbitze 34. Mais, vu le nombre réduit des armes ainsi tombées entre leurs mains, ils n'en firent aucun usage et finirent par les ferrailler.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: