Tagged under: 1939-1945 ,

Mortier ML de 50,8 mm, Ordnance
(Royaume-Uni)
Caractéristiques 2-inch Mortar Mk II
Calibre : 50,8 mm.
Longueur : du canon, 0,66 m; de l'âme, 0,50 m.
Poids : en action, 4,100 kg.
Portée maximale : 457 m.
Poids du projectile : HE, 1,020 kg.

Le premier mortier britannique de 50,8 mm fit son apparition en 1918, mais fut retiré du service moins d'un an après, et il fallut attendre les années trente pour que les responsables militaires songent à réintroduire un mortier léger au niveau du peloton ou de l'escouade. Ils ne disposaient donc d'aucune tradition réelle en ce domaine, et décidèrent de lancer un appel d'offres auprès de plusieurs firmes d'armements. Des essais permirent ensuite de départager les nombreux modèles proposés.

L'arme choisie était due à la compagnie espagnole ECIA. Sous sa forme originelle, elle offrait bien des possibilités d'amélioration, et ce travail, mené à bien au Royaume-Uni, aboutit, en 1938, à la production de l'engin. Le Ordnance, ML 2-inch Mortar Mk II (ML est l'abréviation de « muzzle loading », chargement par la bouche) ouvrait la voie à toute une série de variantes et de sous¬variantes. Il en existe deux grands types de base. La version destinée à l'infanterie se réduisait à un canon très simple, installé sur une petite plaque de base, la mise à feu étant assurée, après chargement, par un mécanisme de détente. La seconde devait être mise en œuvre sur des véhicules transporteurs, et présentait près d'une quinzaine de différences avec la première (longueur du canon, systèmes de visée, etc.). Elle comportait une plaque de base plus importante, des réglages autrement plus complexes, et pouvait être démontée pour usage au sol : une poignée était prévue à cet effet. L'armée des Indes, tout comme certaines divisions aéroportées, reçurent des variantes spécialisées.

A toutes ces armes il convénait de fournir des munitions également variées. Le mortier de 50,8 mm tirait avant tout des obus de type brisant, mais aussi des projectiles fumigènes et éclairants : ces derniers se montraient très efficaces lors de l'illumination nocturne des cibles. Le mécanisme de mise à feu comportant une détente, il était toujours possible de faire usage de l'engin selon des angles très proches de l'horizontale, avantage précieux en cas de combats rapprochés. Des tubes rassemblés par groupes de trois, très maniables, abritaient chacun trois obus. Deux servants suffisaient au service.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: